Truc # 12

Opter pour des énergies renouvelables au chalet

Partager ses trucs et astuces sur les médias sociaux #mamaisondurable
Participer au concours

À gagner : deux nuitées dans un chalet écologique Solisterra.

« Nous avons installé un système solaire au chalet parce qu’il est non polluant et fiable. »
Claudine et Gilles de St-Gabriel-de-Brandon

Les astuces de Claudine et Gilles : 

  • Pour nous familiariser avec cette technologie, nous avons commencé avec un petit panneau solaire seulement pour l’éclairage.
  • Nous utilisons seulement des ampoules DEL, ce qui réduit considérablement notre consommation d’électricité.
Le faire chez soi en 5 étapes faciles

Au Québec, on dénombre plus de 35 000 habitations en milieu isolé, non raccordées au système public d’électricité. Les combustibles fossiles y sont largement utilisés (propane, diésel et mazout). Non renouvelables, ces carburants produisent des gaz à effet de serre et comportent des risques pour l’environnement, y compris au cours du transport et de la manutention. Sans compter leur prix instable. À l’inverse, les énergies renouvelables, comme l’éolien ou le solaire, sont des options beaucoup plus écologiques et de plus en plus accessibles. Par exemple, le solaire est une énergie inépuisable et gratuite, et le prix de l’équipement baisse constamment.

Autres idées porteuses : 

  • Installer des toilettes à compost ou toilettes sèches (elles ne requièrent pas d’eau et sont non polluantes).
  • Protéger son lac en conservant une bande riveraine végétale naturelle d’au moins 10 mètres de largeur.
  • Participer à une activité à la Maison du développement durable.
Du côté de la Maison du développement durable

La Maison du développement durable a d’abord mis en place une multitude de stratégies pour réduire au maximum sa consommation d’énergie : une enveloppe extérieure ultraperformante caractérisée par une isolation thermique supérieure et une réduction importante des ponts thermiques, un éclairage efficace, un toit vert, des planchers surélevés, des ascenseurs sans salle mécanique, etc.

En tout, 28 puits de géothermie de 152 m de profondeur chacun ont été installés sous la Maison du développement durable. Ces puits subviennent à 100 % des besoins de climatisation et à 80 % des besoins de chauffage. La géothermie permet de gagner trois à quatre fois plus d’énergie que celle nécessaire à son fonctionnement. Ainsi, alors qu’il suffit d’une unité d’énergie pour faire circuler le fluide dans ses puits, on en retire 3 à 4 unités à la fin du processus. La Maison du développement durable est également équipée d’un chauffage d’appoint au gaz naturel.

On peut suivre en temps réel les économies d’énergies réalisées par la Maison depuis sa construction. Au moment d’écrire ces lignes, elles étaient estimées à près de 550 000 $ en seulement 4 ans.

Nos experts

Partenaires

 

Crédits des photos de la campagne : Alexandre CV. Idée originale : Aurore Tanier, Amélie Ferland et Aude Crispel.