Et si la beauté rendait heureux

Et si la beauté rendait heureux? Si elle était nécessaire au bonheur?

(Crédit : Pierre Thibault)

---------L'événement est complet------

Le 4 octobre à 18 h 30, la Maison du développement durable en collaboration avec Équiterre, vous invite à la conférence Et si la beauté rendait heureux, réalisé par Pierre Thibault, sur le bonheur de vivre dans un climat inhospitalier.

Dans les années 1960, Copenhague a commencé à aménager un tout petit bout de rue piétonne. L’idée a été ridiculisée et combattue par les commerçants. Aujourd’hui, ce bout de rue est devenu la rue piétonne la plus longue d’Europe… Copenhague a multiplié les interventions pour devenir une ville à taille humaine où il fait bon vivre, malgré les latitudes nordiques et un climat aux antipodes du climat méditerranéen.

La beauté attire le regard. Elle fascine. La beauté des gens, mais aussi celle des lieux, des maisons, des rues et des villes. Il est étonnant de constater la force de l’émotion vécue devant un paysage à couper le souffle, dans une maison superbe ou sur une place publique ouverte et accueillante.

Et si la beauté rendait heureux ? Si elle était nécessaire au bonheur ?

Voilà quelques questions auxquelles M. Pierre Thibault tentera de répondre.

Biographies du conférencier

PIERRE THIBAULT a conçu plusieurs maisons en osmose avec le paysage environnant, tels l’abbaye des moines cisterciens à Saint-Jean-de-Matha, le Circuit-Est centre chorégraphique et le Musée d’art contemporain de Charlevoix. La maturité de son travail lui a valu des prix et des mentions au Québec, au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il enseigne à l’école d’architecture de l’Université Laval et a été professeur invité au MIT à Boston.

Assiter à l'événement 

Durée de l’événement : 1 h 30. Contribution volontaire suggérée : 10 $.

Par la même occasion, vous pourrez assister au vernissage de l'exposition de Nicolas Nabonne à partir de 17 h. 

Webdiffusion 

Pour ceux qui n'ont pas pu assister à l'événement, voici la vidéo :

 

 

 

Merci !

La Maison du développement durable tient à remercier Hydro-Québec, partenaire principal de sa programmation. Elle remercie également Equiterre, Novae, le Journal Métro et Planetair, grâce auquel seront compensées les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2017.

Fier partenaire de la Ville de Montréal et de Montréal durable 2016-2020.

linkedin Google+