Historique

En 2009, le groupe Mes Aïeux a invité les citoyens à laisser un message aux générations futures dans l’arbre de l’espoir et à faire un don à la MDD pour « construire l’avenir sans l’hypothéquer ». Crédit : LG2

Idéation et collaboration

Depuis plusieurs années, les employés et bénévoles d’Équiterre travaillaient dans un environnement inadéquat. En 2002, la direction d’Équiterre faisait le choix de déménager afin d’offrir à ses artisans un lieu sain, accessible, sécuritaire et inspirant. L’encre d’origine végétale qui a servi à consigner cette décision sur du papier 100 % recyclé n’était pas encore sèche qu’Équiterre prenait une seconde décision : faire de son déménagement un projet éducatif. La graine de la Maison du développement durable était semée.

Or, pour lancer le projet, Équiterre n’avait ni argent, ni terrain, ni expertise en développement immobilier! Il lui a donc fallu s’entourer de partenaires de tous les secteurs. Des promoteurs immobiliers, des avocats et des gestionnaires d’immeubles ont donné du temps; des gouvernements, des entreprises et des fondations ont donné de l’argent; et des groupes citoyens ont donné une âme au projet, essentielle afin de surmonter nombre de défis.

Au total, plus de 45 partenaires et donateurs privés ont contribué à la réalisation et au financement (27 millions $) de la MDD, incluant le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), la Ville de Montréal, l’arrondissement Ville-Marie, la Société de développement commercial du Vieux-Montréal, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire ainsi que la Fédération canadienne des municipalités. ALCOA en est le partenaire principal.

Au-delà d’un bâtiment, il fallait, pour réussir, créer une immense coalition d’organismes n’ayant pas nécessairement la réputation de travailler ensemble, puis convaincre les nombreux partenaires de la fiabilité des organismes à but non lucratif. En effet, compte tenu de leur mission, ceux-ci ne répondent que rarement aux critères bancaires stricts conçus pour des entreprises privées. La bonne réputation de ces groupes, l’appui de l’une des plus importantes fondations privées au Canada et le très grand savoir-faire de la Caisse d’économie solidaire ont permis cet exploit.

Arbre de l’espoir et mobilisation citoyenne

En mai 2009 a été lancée la campagne de mobilisation citoyenne avec comme tête d’affiche, le groupe Mes Aïeux. À cette occasion, la MDD a invité les citoyens du Québec à laisser un message aux générations futures. Ils pouvaient ainsi exprimer ce qu’ils faisaient chaque jour pour assurer un monde meilleur et partager réflexions, craintes, rêves et espoirs.

La MDD s’est engagée à archiver ces messages et à les livrer aux sept prochaines générations; une première fois dans 25 ans, ensuite dans 50 ans et ainsi de suite. Parce que c’est par les mots autant que par les actions que nous pouvons construire l’avenir sans l’hypothéquer.

Lire tous les messages. (PDF)

Pelletée de terre et inauguration

Plans et devis, rencontres de planification, signatures de contrats, projets de recherches : des milliers d’heures ont été investies…

Et, enfin, en mars 2010, la première pelletée de terre inaugurait le début des travaux.

Depuis octobre 2011, le chantier fait place à une vitrine environnementale et technologique en plein cœur du Quartier des spectacles de Montréal, un lieu de rencontres et d’échanges tant pour les organisations qui y tiennent des évènements que pour les citoyens invités à y participer.