Découvrez la programmation 2017!

Pour que ses activités soient plus accessibles, la Maison webdiffusera ses conférences et panels.

La Maison du développement durable dévoilait aujourd’hui sa programmation 2017, dans le cadre de l'annonce de son nouveau partenaire principal, Hydro-Québec, du vernissage de l’exposition Trace de vie de Denis Bordeleau, présentée en primeur à Montréal, et d’un grand réseautage pour entrepreneurs sociaux et acteurs du milieu des affaires et du développement durable.

Pour bien remplir son rôle de pôle de rencontres, d’échanges et d’innovations sur le développement durable, la Maison présente, pour l’hiver et le printemps 2017, une programmation à la fois pertinente et diversifiée. Les activités prévues abordent des thèmes aussi variés que les travailleurs dans la transition énergétique, l’entrepreneuriat social comme levier de changement, les opportunités d’affaires créées par le gaspillage alimentaire, le micro-entrepreneuriat dans l’économie collaborative, les défis urbains pour limiter les débordements d’égouts, les élections municipales 2017 ou encore, la réalité des bidonvilles.

Vidéo du dévoilement

Panels et conférences sur des enjeux d’actualité

Devant le succès de la formule testée l’automne dernier pour souligner son 5e anniversaire, la Maison propose quatre panels sur de grands enjeux québécois liés au développement durable avec invités de marque :

Deux conférences sont également au menu. D’abord, le 21 mars se tiendra une réflexion sur les défis urbains pour limiter les débordements d’égouts, organisée en collaboration avec l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQÀM et le Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal). Le 2 mai, Hydro-Québec tiendra sa première conférence à la Maison : L’électricité propre du Québec, mais propre comment ?

Ces panels et conférences seront webdiffusés en direct et archivés sur le site de la Maison, afin qu’un maximum de citoyens, d’experts et d’élus puissent en profiter.

À noter que deux cocktails-conférence Cataléthique portant respectivement sur le micro-entrepreneuriat dans l’économie collaborative et sur le gaspillage alimentaire comme opportunité d’affaires se tiendront respectivement les 9 février et 9 mars prochain.

Activités spéciales et artistiques

Des activités plus ludiques, comme un 5@7 CélibaTerre pour la Saint-Valentin, une soirée thématique pour la Nuit blanche de Montréal, une cabane à sucre urbaine et un grand Troc-tes-trucs sont également prévus. À la demande générale, la Maison prévoit deux soirées-cinéma : Avant le déluge de Leonardo DiCaprio, et Le kit du jardinier-maraîcher de Jean-Martin Fortier.

Premier lieu d’exposition liant l’art et le développement durable à Montréal, la Maison présentera trois expositions. Trace de vie de Denis Bordeleau, jusqu’au 7 février, propose une série d’œuvres gravées sur cartons recyclés inspirée de la réalité des bidonvilles. Du 4 au 25 mars, les douze diptyques d’Homo Antarctica – Dichotomie d’une planète de la photographe Lorraine Turci jetteront un regard croisé sur la pureté de l’Antarctique et le foisonnement des constructions humaines. Enfin, en avril, l’exposition Entre-deux plis de Sébastien Gaudette, mettra de l’avant des photographies d’objets froissés, affaissés et transformés représentant la société actuelle dans son continuel besoin d’avancement.

Toute la programmation est en ligne ici.

Autres projets à découvrir

La Maison propose un parcours d’interprétation autoguidé du bâtiment ainsi que des visites guidées gratuites tous les vendredis grâce à Hydro-Québec. Des visites guidées de groupes sur demande sont également proposées par Équiterre au coût de 300 $ (200 $ pour les groupes scolaires et les petits OSBL). La Maison a également développé un service de location de salles lumineuses et bien équipées. Sa campagne Ma maison durable déployée pour souligner ses 5 ans à l'automne dernier se poursuit en proposant des trucs et astuces inusités et efficaces pour un mode de vie plus écoresponsable.

Merci!

La Maison du développement durable tient à remercier Hydro-Québec, partenaire principal de sa programmation. Elle remercie aussi les collaborateurs de la programmation (ordre alphabétique), soit Amnistie internationale, le Bistro Marius, Bulle de Neige, Cataléthique, la CSN, le Collectif Communication Citoyenne, le Conseil régional de l’environnement de Montréal, COPTICOM, ENvironnement JEUnesse, Équiterre, l’Esplanade, ETHIK BGC, FEM international, Fondaction CSN, la Fondation David Suzuki, la Gaillarde, l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM, le Journal Les Affaires, Montréal en Lumières, Nuit blanche de Montréal, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement de Montréal, le Sucrier urbain, Troc-tes-trucs ainsi que ses partenaires de visibilité, Novae et le Journal Métro. Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2017 sont compensées grâce à un partenariat avec Planetair.

linkedin Google+