Exposition Lush Life, errances et états seconds de Nicolas Lévesque

« La vie c’est comme le jazz, c’est mieux quand on improvise. »

- George Gershwin

Du 14 juin au 9 juillet 2016, la Maison du développement durable présente l'exposition Lush Life, errances et états seconds de Nicolas Lévesque, produite par le Zoom photo festival Saguenay et présentée en collaboration avec le Festival International de Jazz de Montréal.

Le photographe et cinéaste Nicolas Lévesque s'est laissé guider par sa lentille dans les coulisses du festival Jazz et Blues de Saguenay en avril 2015. Il s'est couché très tard, il a flâné dans les loges d'artistes et a erré à l'arrière-scène pour réaliser une série de photos qui font partie de cette exposition et qui sont immortalisées dans le livre Lush Life, errances et états seconds qui sera lancé également à la Maison.

Voici comment l’artiste présente son exposition :

« Lors de la 20e édition du Festival Jazz et Blues de Saguenay, j’ai erré six jours durant dans les lieux de cette manifestation eurythmique. Dans une perspective d’échange, j’ai accompagné à l’arrière et à l’avant de la scène les musiciens, les techniciens et les festivaliers entre les tests de sons, les répétitions, le ménage de salles et les spectacles. Cette déambulation a eu pour effet de me faire voir leur concentration, leur plaisir, leur aisance, leurs doutes et tous les états seconds dans lesquels ils sont submergés. Ce sont ces moments que je recherche, où je fais étonnamment partie du contexte, mais dans lequel on m’oublie totalement. 

J’ai demandé à l’un d’eux s’il y avait toujours un sentiment de nervosité, voire de doute, avant un spectacle, et, me répondant par l’affirmative, il m’a dit que ça s’aggravait avec l’âge. Que le temps nous rappelle que nous sommes tous faillibles, et que cette fragilité avec laquelle on doit vivre et connaitre ne peut que nous servir à être humains, à se faire confiance et à espérer un mieux vivre ensemble. Les musiciens ont toujours nourri chez moi cette espérance, et ils sont à mes yeux les créateurs d’un espace lumineux nous permettant de voir la vie comme elle devrait l’être, belle. »

Vernissage, lancement de livre et panel

Le 14 juin à 12 h 15 se tiendra le vernissage de cette exposition, dans le cadre duquel la Maison du développement durable, en collaboration avec Quintus Marketing, présentera le panel Festivals et grands événements : pratiques sociales et environnementales innovantes. Ce sera aussi l'occasion du lancement du livre de l'artiste à propos de son exposition en présence du co-auteur, Stanley Péan, animateur à ICI Musique. Noter que l'artiste ne pourra être présent. Durée de l'événement : 1 h 30. Contributions suggérées : 5 $. Pour réserver : www.lamdd.org/rsvp

À propos de l'artiste

Originaire du Québec au Canada, Nicolas Lévesque est photographe et cinéaste. Après ses études, il cofonde l’association de photographes KAHEM. Son travail prend forme dans la rencontre et le concept des différents degrés d’intégration dans un contexte donné. Sa démarche l’a poussé plusieurs fois à la réalisation de projets documentaires à l’étranger. Il travaille notamment avec l’Office national du film et le Groupe PVP, en plus d’être réalisateur-journaliste à Télé-Québec. Boursier de la SODEC en 2014, il écrit actuellement son premier long-métrage documentaire

À propos du livre 

Lush life, errances et états seconds est un essai photographique de Nicolas Lévesque réalisé à l’invitation du Festival Jazz et Blues de Saguenay lors de sa 20e édition. L'écrivain Stanley Péan y signe plusieurs textes originaux dont L’oeil photographiqueJazz et bluesPetite musique de nuitHarmonica et Lush life

Publié par Canopée Médias, ce livre de 48 pages sera en vente au prix de 25 $ (argent comptant) lors du vernissage de l'exposition et à l'accueil de la Maison du développement durable, pendant ses heures d'ouverture, du 14 juin au 9 juillet 2016 (2 $ par livre seront versés à la Maison pour soutenir son lieu d'expositions, le seul lieu de diffusion liant l’art et le développement durable à Montréal). 

Merci!

La Maison du développement durable tient à remercier le Festival International de Jazz de Montréal, Quintus Marketing, le Zoom photo Festival Saguenay, Fondaction CSN, le Groupe Photo Média International, COPTICOM, Novae, le Journal Métro ainsi qu’Alcoa, son partenaire principal à la programmation. Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2016 sont compensées grâce à un partenariat avec Planetair.

linkedin Google+