Exposition Coltan de Judith Prat

La photographe espagnole s’est rendue en République démocratique du Congo pour capturer en image les conditions de travail des mineurs de coltan, un minerai indispensable à la fabrication de composants électroniques. Crédits photos : Judith Prat.

Du 14 janvier au 3 février, la Maison du développement durable présente en primeur à Montréal l’exposition Coltan de Judith Prat, gagnante de la 6e édition du concours de photojournalisme Nature humaine (anciennement l’Homme et l’Environnement), organisée en collaboration avec le Groupe Photo Média International, la Maison du développement durable et Eurêko.

La photographe espagnole s’est rendue à Rubaya dans le Nord-Kivu de la République démocratique du Congo (RDC) pour capturer en image les conditions de travail des mineurs de coltan, un minerai indispensable à la fabrication de composants électroniques.

La RDC possède 80 % des réserves mondiales de coltan, un minerai très convoité de couleur noire ou brun-rouge. Le pays a été plongé dans un conflit extrêmement complexe avec quelque 20 groupes armés différents opérant dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu et se finançant à même le contrôle des mines. Les conditions de travail des mineurs sont extrêmement difficiles et dangereuses, étant donné que l’extraction du minerai continue de se faire de manière traditionnelle.

Vernissage, dévoilement conférence et 5@7 CélibaTerre

Lors du vernissage, le 14 janvier à 12 h 15, se tiendra le dévoilement de la programmation 2016 et la conférence Les impacts inquiétants de nos outils technologiques, organisée en collaboration avec le Conseil régional de l’environnement de Montréal.

Cette exposition sera aussi un des principaux sujets de discussions des participants du 5@7 CélibaTerre le 28 janvier prochain, une soirée de rencontres sympatiques entre célibataires partageant des valeurs sociales et environnementales. Passez le mot à vos amis!

Durée de l’événement : 1 h 30. Contributions volontaires. Pour réserver : lamdd.org/rsvp

À propos de l'artiste

Photographe espagnole indépendante, Judith Prat s’est initiée à la photographie documentaire et au photojournalisme après des études de droit. Elle a vite pris conscience de sa passion pour la photographie et de la puissance de ce média pour témoigner des réalités auxquelles elle faisait face.

Son parcours a été tracé par son intérêt à raconter ce qui se passe, à révéler des réalités invisibles et à donner vie à des histoires humaines mettant en scène des gens anonymes. « Ce sont souvent ces petites histoires qui révèlent le vrai monde dans lequel on vit », précise-t-elle.

Au cours des dernières années, elle s’est intéressée à différents thèmes, dont les conditions de vie des détenus dans les prisons au Panama, les conséquences de la crise économique pour les immigrants vivant en Espagne et les réfugiés syriens vivant dans les pays voisins pays.

Merci!

La Maison du développement durable tient à remercier le Conseil régional de l’environnement de Montréal, Fondaction, le Groupe Photo Média International, Copticom, Novae, le Journal Métro ainsi qu’Alcoa, son partenaire principal à la programmation. Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2016 sont compensées grâce à un partenariat avec Planetair.

linkedin Google+