Économie verte et économie sociale : une vision d’avenir pour le Québec ?

Peut-on développer une vision d’une économie québécoise qui combine les éléments des économies verte et sociale ?

Le lundi 12 septembre 2016 à 14 h 30, la Maison du développement durable a présenté la table ronde « Économie verte et économie sociale : une vision d’avenir pour le Québec ? », un événement de réflexion organisé par COPTICOM pour marquer les 5 ans des deux organisateurs et qui s'inscrit dans la série de cinq panels portant sur l’évolution des grands enjeux du développement durable présentée par la Maison cet automne.

Autrefois perçue comme une lubie d’écologistes, l’idée de faire de l’économie québécoise une économie innovante et à faible empreinte carbone, au coeur de la transition énergétique en cours, se retrouve presque systématiquement dans les grandes stratégies et politiques publiques. De son côté implantée avec le temps dans le paysage économique et politique québécois, l’économie sociale et solidaire soutient et promeut une économie plurielle, plus démocratique et qui vise le bien commun et la satisfaction des besoins des personnes et des collectivités. Afin d’assurer l’atteinte de leurs objectifs sur une base pérenne, n’est-il pas temps d’établir des passerelles entre eux?

Peut-on développer une vision d’une économie québécoise qui combine les éléments des économies verte et sociale ? Comment l’économie verte pourrait-elle mieux intégrer les enjeux sociaux ? Inversement, comment l’économie sociale pourrait-elle mieux intégrer les enjeux environnementaux ?

Panélistes 

  • Jean-Martin Aussant, directeur général, Chantier de l’économie sociale 
  • Pauline D’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente gouvernance et responsabilité sociale, Mouvement des caisses Desjardins 
  • Yves-Thomas Dorval, président-directeur général, Conseil du patronat du Québec (CPQ) 
  • Jacques Létourneau, président, Confédération des syndicats nationaux (CSN) 
  • Karel Mayrand, directeur pour le Québec et l’Atlantique, Fondation David Suzuki 
  • Laure Waridel, directrice exécutive, Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation et développement durable (CIRODD)

Présentation d'ouverture : Corinne Gendron, professeure, département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, École des sciences de la gestion, UQAM et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable.

La table ronde était animée par Hugo Séguin, conseiller principal chez COPTICOM.

Visionner la webdiffusion

Merci !

La Maison du développement durable tient à remercier COPTICOM, Novae, le Journal Métro ainsi qu’Alcoa, son partenaire principal à la programmation. Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2016 sont compensées grâce à un partenariat avec Planetair.

linkedin Google+