Exposition Monde Deluxe

Élie Rocray

Eux Autres II

Du 24 mars au 14 avril, la Maison du développement durable accueillera l’exposition Monde Deluxe d’Élie Rocray, une série de paysages modernes et surréalistes.

Dans cette exposition, l’artiste porte un regard disjoncté sur la relation que l’Homme nord-américain entretient avec son environnement et son entourage. Les textures présentes dans l’ensemble des oeuvres sensibilisent le spectateur à la dégradation, la corrosion et la fragilité de son habitat. L’utilisation de l’espace dans chaque peinture amène le public dans un monde où les valeurs et la place que l’on accorde à la nature sont disproportionnées.

Avec les années, Élie Rocray a su développer un mode d’expression énigmatique avec un fond cérébral et minimaliste. Fort de son expérience comme artiste oeuvrant dans l’industrie du divertissement, son voeu est de dialoguer avec le public à l’aide d’un langage clair et déchiffrable. Peintre engagé dans une recherche plastique inspirée par la beauté de la vétusté, de l'érosion et de la corrosion, il s’est approprié des techniques utilisées en création de décors de cinéma.

Vernissage et encan silencieux

Le vernissage se tiendra dans le cadre de la conférence « La science à bon escient », qui aura lieu à 12 h 15 le 24 mars prochain. 

Durée de l’événement : 1 h 15. Contributions volontaires. Pour réserver : www.lamdd.org/rsvp

Un encan silencieux sera organisé pendant toute la durée de l’exposition. La moitié des profits servira à financer les prochains projets de l’artiste. L’autre moitié servira à aider à financer le lieu de diffusion culturelle de la Maison du développement durable.

Élie Rocray

Élie Rocray est né à Québec en 1978 et a grandi à Montréal. Après avoir obtenu son diplôme d’études collégiales en arts plastiques du collège Marie-Victorin en 1998, il a entrepris des études universitaires en arts visuels à l’UQAM, qu’il a interrompues afin d’étudier dans un programme de design et création de jeux vidéos au Centre NAD à Montréal. Élie travaille depuis comme artiste de décors dans l’industrie du jeu vidéo.

Merci!

La Maison du développement durable tient à remercier Copticom, le journal Métro, Novae, ainsi qu’Alcoa, son partenaire principal à la programmation. Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2015 sont compensées grâce à un partenariat avec Planetair.

linkedin Google+