Exposition Le Bangladesh en fête de Claudio Cambon

Crédit photo : Claudio Cambon

Du 29 juillet au 21 août, la Maison accueille en primeur à Montréal, en collaboration avec le Groupe Photo Média International et l’arrondissement de Ville-Marie, l’exposition gagnante de l’édition 2013 du concours de photoreportage « l’Homme et l’Environnement », Le Bangladesh en fête, de Claudio Cambon. Les participants à ce concours annuel doivent présenter une série de 15 photographies proposant une réflexion sur la façon dont l’être humain peut être influencé par son environnement, c’est-à-dire par l’ensemble des conditions naturelles et culturelles qui constituent le cadre de sa vie.

Le Bangladesh est un pays d’une immense diversité culturelle, ainsi qu’en témoignent ses nombreuses fêtes religieuses. Celles-ci permettent de découvrir la longue histoire des différentes communautés ethniques, religieuses et linguistiques qui composent ce pays trop souvent représenté comme pauvre et affligé par le désastre. Ces groupes culturels se sont influencés et ont souvent emprunté les uns aux autres pendant des siècles, sinon des milliers d’années. La coexistence de ces différents groupes et leur convergence nous offrent la preuve d’un tissu social finement élaboré, d’un entrelacement aujourd’hui menacé par la croissance déplorable du communautarisme.

« J’ai voulu documenter ces festivités, non seulement afin d’en valoriser les aspects déjà connus, mais aussi dans le but de mettre en lumière leurs aspects oubliés et menacés de disparition », précise le photographe français Claudio Cambon.

Vernissage : mini-concert et lecture des images

Le 29 juillet à 12 h 15, la Maison accueillera un mini-concert de musique folklorique bangladaise présenté par le groupe Surdas Ensemble, suivi d’une lecture des images réalisée par l’artiste Claudio Cambon, de passage à Montréal pour l’occasion. Durée : 1 h. Contributions volontaires. www.lamdd.org/rsvp

Le mini-concert aura lieu dans le parc Hydro-Québec, adjacent à la Maison et la lecture des images se déroulera dans l'Atrium.

Claudio Cambon

Claudio Cambon devient photographe documentaire dès l’âge de 25 ans, alors qu’il étudie à l’université Yale avec Richard Benson, Jo Ann Walters et Stephen B. Smith. Après de brèves études au San Francisco Art Institute avec Linda Connor et Jack Fulton, il se met à parcourir le monde avec sa caméra. Il fait de courts séjours en Italie et en Allemagne, d’où viennent ses parents; il explore l’Ouest américain, où il travaille comme cowboy; il s’intéresse à la vie en zone rurale et indigène au Mexique; finalement, il documente le dernier voyage, la démolition et le recyclage d’un navire marchand américain au Bangladesh. En 2010, il commence un projet sur les fêtes religieuses au Bangladesh et dans l’est de l’Inde, pour lequel il reçoit une bourse Fulbright en 2011. 

L’œuvre de Claudio est exposée et publiée dans le monde entier. À l’été 2011, ses œuvres ont été présentées dans le Pavillon italien à la Biennale de Venise, respectivement 81 ans et 101 ans après que les tableaux de sa grand-mère et de son grand-père, tous deux peintres, y ont été exposés pour la dernière fois. Il habite actuellement Paris.

La Maison du développement durable tient à remercier l’arrondissement de Ville-Marie, le Groupe Photo Média International, Copticom, le journal Métro, Novae, ainsi qu’Alcoa, son partenaire principal à la programmation. Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participants de la programmation 2014 sont compensées grâce à un partenariat avec Planetair.

linkedin Google+