0 à 5 ans

En 2016, la Maison célèbre ses 5 ans. Pourquoi ? 

Parce que ses réalisations sont nombreuses et les résultats révélateurs grâce à la synergie de ses membres fondateurs et des autres organisations dynamiques installées sous son toit depuis l'ouverture. En tout, ils rassemblent pas moins de 250 000 sympathisants. Le bâtiment lui-même aussi a fait ses preuves, comme en témoigne ce bilan.

Bilan 5 ans en chiffres :

  • 22 organisations porteuses sous un même toit 
  • 2580 évènements tenus à la Maison
  • 4380 abonnés au bulletin mensuel
  • 7520 abonnés sur Twitter
  • 10 350 adeptes sur Facebook
  • 111 350 visiteurs et participants aux activités tenues à la Maison
  • 965 800 pages visitées sur le site Internet

Les grandes réalisations

2011

Le bâtiment de cinq étages ouvre ses portes après dix années de labeur grâce à la volonté et à la mobilisation de partenaires dévoués qui continuent à mettre en commun vision, idées, financement et réseautage d’affaires.

Avant et après l’ouverture, des visites guidées sont offertes grâce à une collaboration avec Équiterre et avec Hydro-Québec pour inspirer étudiants, organismes, entreprises, ingénieurs et autres spécialistes du bâtiment.

La Maison développe un service de location de salles lumineuses et bien équipées pour financer ses activités.

Elle devient membre du Partenariat du Quartier des spectacles.

2012

La Maison lance son Centre de ressources sur le développement durable, des outils et références sur le développement durable disponibles en personne à l’accueil, au téléphone et en ligne (750 ressources répertoriées et classées en 21 catégories).

Elle inaugure son Centre d’interprétation du bâtiment durable, un projet coordonné par Équiterre, qui propose au public un parcours autoguidé présentant une dizaine de bornes, dont certaines interactives, ainsi qu’une matériauthèque.

Pour mener à bien sa mission, la Maison développe une programmation d’activités destinées aux experts, aux élus et au grand public.

Elle s’équipe pour accueillir des expositions et devient ainsi le premier et seul lieu de diffusion liant l’art et le développement durable à Montréal.

2013

La Maison reçoit officiellement la certification LEED® PLATINE Nouvelle construction (NC) décernée par le Conseil du bâtiment durable du Canada, une reconnaissance faisant d’elle le premier bâtiment au Québec à atteindre la plus haute distinction possible dans ce système international d’évaluation des bâtiments écologiques.

Pour sa première participation à la Nuit blanche à Montréal du Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE, la Maison organise des projections sur mur végétal et accueille plus de 4000 visiteurs.

2014

La Maison enrichit sa programmation avec de nouvelles activités grand public inusitées qui deviendront des incontournables annuels : un Troc-tes-Trucs, un 5@7 CélibaTerre et un grand pique-nique estival.

Elle développe un programme de formations accréditées avec une première séance portant sur la bourse du carbone.

2015

La Maison présente une série d’activités visant à démystifier la COP21, dont des projections architecturales diffusant des mégadonnées sur les changements climatiques, grâce à une initiative de l’artiste David Usher de l’Université de Concordia et du studio de création PLAYMIND et à la collaboration d’Élan global.

Elle crée une entreprise d’économie sociale spécialisée en services des technologies de l’information et de la communication (TIC). Mutualit' s’est formée autour de l’équipe et des services TI déjà en place, avec comme mission de tenir compte de l’importance de réduire les impacts environnementaux et sociaux des TIC.

La Maison présente son premier Salon des artisans récupérateurs, organisé avec Environnement JEUnesse, qui accueille 5000 visiteurs.

2016

La Maison déploie la grande campagne de sensibilisation citoyenne Ma maison durable.

De nouveaux bancs animent l'Atrium grâce à un projet de revalorisation de frênes contaminés par l’agrile réalisé par l'étudiante Amélie Charbonneau de l’École de design de l’UQAM en partenariat avec l’entreprise d’insertion sociale les Ateliers d’Antoine.